Une nouvelle étude publiée aujourd’hui par l’Aquaculture Stewardship Council (ASC) révèle que trois quarts des consommateurs français de produits de la mer veulent acheter auprès de producteurs qui réduisent les déchets plastiques. Une proportion similaire se déclare prête à s’engager dans la lutte contre le changement climatique en changeant ses habitudes alimentaires.

Ces chiffres ont été annoncés pour clore les activités menées dans le cadre de la Semaine de la Pêche Responsable, organisée la semaine dernière à travers toute la France. Cet évènement, qui en est à sa quatrième édition, est une campagne annuelle menée par l’ASC et le Marine Stewardship Council (MSC). Elle a pour objectif de sensibiliser le consommateur sur les choix responsables en produits de la mer pour préserver les ressources marines pour les générations futures. Du 17 au 23 février, distributeurs, entreprises, fermes aquacoles, pêcheurs, aquariums et associations se sont mobilisés autour d’évènements, de jeux concours et de diverses animations éducatives.

« En France, si nous aimons les produits de la mer, nous sommes aussi de plus en plus préoccupés par une production responsable afin de protéger les océans, lacs et rivières pour les générations futures », déclare Camille Civel, responsable commerciale de l’ASC pour la France. « Cette semaine a été l’occasion de sensibiliser les consommateurs sur les considérables enjeux environnementaux et sociaux actuels et sur la manière dont ils peuvent contribuer à récompenser les acteurs responsables. »

Publiés aujourd’hui par l’ASC, cette nouvelle étude révèle que 75 % des consommateurs français de produits de la mer se disent prêts à reconsidérer leurs choix de consommation pour lutter contre des enjeux comme le réchauffement climatique. L’enquête a été menée en 2019 par GlobeScan pour le compte de l’ASC, quia sondé plus de 1 000 consommateurs de produits aquatiques en France, ainsi que le même nombre de consommateurs dans six autres pays. Cette dernière a révélé que les consommateurs français sont plus soucieux de l’impact de leur choix de consommation dans la lutte contre le changement climatique comparés aux autres consommateurs européens.. Trois quarts des Français consommant des produits de la mer veulent pouvoir choisir des produits issus de filières minimisant les déchets plastiques.

L’ASC lutte contre la pollution plastique et est le premier système de certification aquacole à se joindre à la Global Ghost Gear Initiative. Si les fermes certifiées par l’ASC doivent déjà respecter des exigences en matière d’élimination responsable de déchets, des référentiels encore plus stricts sont actuellement rédigés, imposant aux fermes de montrer qu’elles ne contribuent pas aux problèmes des engins de pêche perdus et de la pollution plastique.

La Semaine de la Pêche Responsable a débuté par une conférence à Paris le 11 février dernier. Elle a accueilli divers experts pour échanger sur les actions nécessaires pour aider à protéger les océans. Le public a pu participer à un jeu concours et remporter trois week-ends à la mer. Plus de trente détaillants, fermes aquacoles certifiées ASC, pêcheries certifiées MSC  et distributeurs se sont mobilisés dans le cadre de cette quatrième édition.

Published on
jeudi, 27 février 2020
×
×
Sélectionnez votre langueSelect LanguageWählen Sie Ihre SpracheSelecione o idioma言語を選択する选择语言Seleccione su idiomaSelect languageSelect language