Les français sont les plus gros consommateurs de produits de la mer en Europe, mais sont également en tête à l’échelle mondiale en ce qui concerne leur préoccupation pour le traitement équitable des travailleurs de cette branche, 80% d’entre eux jugeant cela important, selon une grande enquête mondiale publiée aujourd’hui.

L’Aquaculture Stewardship Council (ASC) a sondé plus de 7000 consommateurs de produits de la mer dans sept pays, dont 1022 en France, afin de connaitre l’opinion du public quant aux produits de la mer durables et responsables, aux questions environnementales et sociales ainsi qu’aux goûts et préférences dans ce domaine. L’étude a été menée par Globescan pour le compte d’ASC aux Pays-Bas, au Canada, au Japon, en Chine, aux États-Unis, en Allemagne et en France.

L’enquête révèle de nouveaux éléments quant aux priorités des consommateurs à travers le monde concernant le choix des produits de la mer, mais également des goûts et des opinions.

Les consommateurs français se sont montrés très sensibles aux enjeux environnementaux et sociaux liés à la satisfaction des besoins alimentaires d’une population en augmentation, mais également soucieux d’aider par leurs propres décisions d’achat. Les trois quarts (73 %) ont déclaré estimer qu’un changement important, voire radical, était nécessaire pour faire face aux besoins alimentaires d’une population mondiale en augmentation, tandis qu’une proportion similaire (75 %) s’est déclarée disposée à y contribuer.

Les résultats indiquent également des opportunités pour les producteurs et les détaillants de produits de la mer de répondre aux attentes des consommateurs qui exigent des produits plus responsables. 80 % des personnes interrogées ont déclaré souhaiter plus d’informations des entreprises quant à la durabilité de leurs produits, tandis que les deux tiers (61 %) se disaient disposées à payer plus pour des produits de la mer issus d’une exploitation responsable. Cependant, on a également constaté une exigence claire de vérification indépendante des affirmations faites en la matière : 79 % ont déclaré que la durabilité revendiquée devait être vérifiée et étiquetée par des organismes indépendants.

« Cette enquête montre qu’en France, notre exigence de justice sociale s’étend à nos achats de produits alimentaires », a déclaré Camille Civel, Responsable commerciale de l’ASC pour la France. « Certains des résultats ne surprendront guère – par exemple, que nous sommes de grands amateurs de produits de la mer, mais il y en a d’autres que les producteurs et détaillants de la filière seraient bien inspirés de prendre en compte. De nombreux consommateurs français de produits aquatiques souhaitent clairement récompenser les producteurs responsables, mais 8 sur 10 déclarent vouloir être aidés en cela par un étiquetage indépendant. Heureusement, l’ASC est en mesure de vérifier de manière fiable la durabilité revendiquée, et nous espérons que ces résultats inciteront davantage de producteurs et de détaillants à opter pour des produits de la mer issus d’une aquaculture responsable. »

Les consommateurs français sont plus portés sur les produits de la mer que les Allemands ou les Néerlandais. Deux tiers des consommateurs de produits de la mer (64 %) ont déclaré en manger chez eux au moins une fois par semaine – le chiffre le plus élevé hors d’Asie et, notons-le, nettement supérieur à celui de l’Allemagne (47 %) et des Pays-Bas (52 %), qui sont les autres pays européens sondés.

Les résultats ont été publiés quelques semaines avant la quatrième Semaine de la Pêche Responsable, un évènement annuel sur le thème de l’aquaculture responsable et la pêche durable, qui est organisé conjointement par l’ASC et le MSC (Marine Stewardship Council) avec le soutien de distributeurs, de marques et de producteurs, ainsi que de partenaires éducatifs comme des associations et aquariums. La Semaine se signalera également  par de nombreuses activités telles que des évènements pédagogiques et des conférences.

*Au cours de l’été 2019, Globescan a sondé 1022 consommateurs de fruits de mer en France. Un nombre similaire de consommateurs de produits de la mer a été sondé dans six autres pays : Allemagne, France, Japon, Chine, Canada, et États-Unis. Les consommateurs de produits de la mer sont ceux qui vivent dans un foyer où l’on en a acheté au cours des deux derniers mois et/ou qui en consomment régulièrement chez eux ou au restaurant. Les données sont pondérées afin de refléter la composition démographique du pays en termes d’âge, de sexe et d’éducation.

Published on
jeudi, 30 janvier 2020
×
×
Sélectionnez votre langueSelect LanguageWählen Sie Ihre SpracheSelecione o idioma言語を選択する选择语言Seleccione su idiomaSelect languageSelect language